1. Biodiversité des êtres vivants du lagon
    1. Le plancton : Diversité et rôle biologique (N. Crestey)
    2. Conséquence de la phase planctonique de la vie des poissons récifaux (N.Crestey)
    3. Découverte de la microfaune benthique (N. Gravier-Bonnet)
    4. Notion de systématique et de biologie (A. Barrére & F. Trentin)
    5. Les grands groupes d'animaux marins (spongiaires, cnidaires, etc...)
retour au
menu principal

Le Plancton : Un exemple de biodiversité

Quelques généralités:

Le mot plancton signifie "errant"; il désigne tout organisme dérivant au gré des courants. Sa taille peut faire moins de 5 µm à plus de 50 mm. On distingue le plancton végétal ou phytoplancton du plancton animal ou zooplancton.
Le phytoplancton, comme toutes les plantes chlorophylliennes, fabrique sa propre matière organique par photosynthèse à partir de H2O et de CO2. Il utilise la lumière comme source d'énergie et vit donc près de la surface. La productivité du phytoplancton dans les zones tropicales est faible, car l'eau y est pauvre en ions minéraux.
Le zooplancton se nourrit de matière organique, de phytoplancton ou de zooplancton.
La vie planctonique peut être permanente (holoplancton) ou transitoire (méroplancton). Dans ce contexte, le passage par une phase planctonique au cours du cycle de développement généralement lors de stade larvaire assure pour l'espèce sa dissémination.( Voir l'article de N.Crestey : Conséquence de la phase planctonique de la vie des poissons récifaux)
Les peuplements planctoniques présentent des variations saisonnières, verticales (en règle générale, décroissent avec la profondeur) et circadiennes; le plancton monte vers la surface en fin de journée et redescend au lever du soleil.

La récolte du plancton

Le prélèvement du plancton se fait en traînant un filet qui concentre les organismes et les dirige vers le fond du filet fermé par un flacon.
La récolte sera plus fructueuse en fin de journée ou tôt le matin.
Pour une bonne conservation de la récolte, il faut éviter l'élévation de la température de l'eau de mer et maintenir une bonne oxygénation. Cependant, la survie des organismes ne dépasse pas quelques heures. Il est toutefois possible de travailler sur des échantillons formolés à 5%

phytoplancton et  zooplancton : récolte (prélèvement) et diversité

Le phytoplancton

phytoplancton et  zooplancton : récolte (prélèvement) et diversité

Il s'agit surtout d'algues unicellulaires isolées ou regroupées (taille voisine de 50 µm) : les Dinophycées peuvent représenter en milieu tropical jusqu'à 50% de la biomasse du phytoplancton. Certaines espèces peuvent pulluler, leur explosion démographique est à l'origine de "marée rouge". L'espèce Gambierdiscus toxicus secrète une neurotoxine responsable de la ciguatera.

Dinophycées
phytoplancton et  zooplancton : récolte (prélèvement) et diversité phytoplancton et  zooplancton : récolte (prélèvement) et diversité
Diatomées solitaires Diatomées coloniales

Le zooplancton

  • Les protozoaires ou animaux unicellulaires (taille voisine de 100 µm)

    Les Dinoflagellés : C’est dans ce groupe que l’on rencontre de nombreuses espèces luminescentes. L’émission de lumière serait un moyen d’attirer une proie ou un partenaire sexuel.

    Les Radiolaires ont un test siliceux qui constitue les sédiments des grands fonds océaniques. Ce sont le plus souvent des phytophages, ils se nourrissent de Diatomées et de Dinophycées.

    Dinoflagellée : Noctilucque
    Dinoflagellée : Noctilucque
     
    Radiolaires
    Foraminifère : Globigérine
    Radiolaires
    Foraminifère : Globigérine
  • Les Annélides

    Annélides

    Ce sont des vers segmentés en anneaux, leurs larves sont entièrement planctoniques d’autres deviennent planctoniques au moment de la reproduction. Elles sont généralement prédatrices notamment des copépodes.

    Annélides  
  • Les crustacés

    Les crustacés holoplanctoniques forment un groupe ubiquiste et abondant. Copépodes, Ostracodes et cladocères se nourrissent de phytoplancton mais également de protozoaires. Mieux armés, Euphausiacées et Amphipodes sont des prédateurs des 3 groupes de crustacés précédemment cités.

    Copépode (taille # 1mm) Amphipode
    Amphipode
    Euphausiacée (famille du krill). Copépode (taille # 1mm)


    Ostracode (2-3mm)
    Cladocère (1-2 mm)
    Euphausiacée (famille du krill). Ostracode (2-3mm) Cladocère (1-2 mm)


  • Les larves planctoniques(méroplancton)

    Elles jouent un rôle important dans la dissémination des espèces notamment pour celles qui sont sédentaires ou fixées à l’état adulte.

    Les larves ci-contre (d’annélides et de mollusques) se nourrissent de phytoplancton.





    Les larves de crustacés sont dotées d’appendices natatoires et préhensiles en relation avec leurs activités de prédateurs qui s’exercent notamment à l’égard des copépodes.

    Larve trochophores d'Annélides Larve véligère de Gastéropode
    Larve trochophores d'Annélides Larve véligère de Gastéropode
    Larve véligère de Bivalve
    Larve véligère de Bivalve
    Mysis de crevette Zoé de crabe Métanauplius de crustacé Larve pluteus d'oursin
    Mysis de crevette Zoé de crabe Métanauplius de crustacé Larve pluteus d'oursin
    Zoé de crevette Nauplius
    Zoé de crevette Nauplius


    Chez les poissons, les juvéniles ont souvent une phase planctonique, leur ordinaire est composé de plancton dont la nature doit varier en fonction de leur taille et donc de leur âge.

    Jeune poisson après éclosion
      Jeune poisson après éclosion


Place dans le réseau trophique

Il existe un réseau trophique au sein du plancton : Le phytoplancton (producteur primaire) est mangé par le zooplancton phytophage (protozoaires et copépodes) qui à son tour est mangé par le zooplancton zoophage (larves de crustacés et de mollusques).
Le plancton est un maillon clé des réseaux trophiques marins; il est source de nourriture aussi bien pour les petits polypes des coraux que pour les poissons demoiselles ou encore l'énorme requin baleine ou la baleine elle-même, le plus gros des mammifères.
De nombreux invertébrés et poissons marins possèdent un phase larvaire planctonique. Elle joue un rôle important dans la dissémination des espèces (voir article sur " Conséquences biologiques de la phase planctonique de la vie des poissons coralliens ").

 

(D'après Le Plancton, T. Mulochau et al., Vie Océane).


  1. Biodiversité des êtres vivants du lagon
    1. Retour haut de page
    2. Conséquence de la phase planctonique de la vie des poissons récifaux (N.Crestey)
    3. Découverte de la microfaune benthique (N. Gravier-Bonnet)
    4. Notion de systématique et de biologie (A. Barrére & F. Trentin)
    5. Les grands groupes d'animaux marins (spongiaires, cnidaires, etc...)
retour au
menu principal