Ordre CEPHALASPIDEA Fischer, 1883 (Fiche 1).

Fiche 1

Fiche 2

Famille Retusidae
       Pyrunculus
       Retusa

Famille Bullidae
       Bulla

   Famille Haminoeidae
       Aliculastrum
       Atys

Famille Rhizoridae
       Volvulella

Famille Volvatellidae
       Volvatella

Famille Haminoeidae (suite)
       Diniatys
       Haminoea
       Lamprohaminoea
       Liloa
       Micratys
       Mimatys
       Phanerophtalmus
       Vellicola
   Famille Mnestiidae
       Mnestia
   Famille Smaragdinellidae
       Smaragdinella
   Famille Tornatinidae
       Acteocina
   Famille Cylichnidae
       Cylichna
       Diniatys
   Famille Scaphandridae
       Roxania

Famille des RETUSIDAE Thiele, 1931

Retusa T. Brown, 1827

Retusa crispula (Watson, 1883). (1315).
Mise à jour : Raymond Huet

Cylindrique un peu convexe et comprimée en arrière. Lèvre externe atteignant en haut la spire. Axe perforé au sommet. Lisse sur toute la surface.

Blanche.

Morte dans le sable dragué de 10-50 m. Commune.

Hauteur maximale 2 mm.

63

Retusa cf. minima Yamakawa, 1911 (1997)
Proposition Raymond Huet

Très petite, cylindrique. Sommet très plat avec un apex faiblement saillant. Base conique avec l'ouverture faiblement élargie. Fines côtes axiales serrées formant de petites indentations à l'épaule. Très fines cordes spirales serrées les croisant en donnant à la surface un aspect très finement granuleux
    Blanche.
    Morte dans le sable dragué de 20-50 m. Rare.
    Hauteur maximale 1,7 mm.

54

Pyrunculus Pilsbry, 1895: Spire enfouie, ouverture étroite plus haute que la spire. Etroite en haut, large en bas.

Pyrunculus fourierii (Audouin, 1826) (1960).

Mince et fragile. Presque cylindrique, bords très droits, un peu rétréci en arrière et nettement renflée à l'extrémité antérieure. Spire enfouie, le sommet est un puits profond. Ouverture comprimée très étroite, évasée en avant. La lèvre externe plus haute que la spire. Couverte de fines cordes et côtes en un fin réticulum perlé.
    Blanc uni.
    Mort dans le sable dragué; peu abondant à toutes profondeurs
   Hauteur maximale 3,5 mm.

45

Famille des BULLIDAE Rafinesque, 1815.

Bulla Linné, 1758: Spire enfouie, coquille épaisse et solide.

Bulla ampulla Linné, 1758. (Coll. Drivas)

Globuleuse, non rétrécie au sommet.

Piqueté brun sur fond rosé.

Commune.

Hauteur 54,2 mm.

3

Bulla sp.  (290).
Proposition Raymond Huet

Ovoïde, mais rétrécie vers l'arrière.

Piqueté et reticulum brun foncé sur fond rosé. Intérieur blanc. Les spmns jeunes avec une bordure rose à la lèvre externe.

Vivant dans le sable, dans les lagons et en eau peu profonde. Commune.

Hauteur moyenne 19 mm

 

Bulla succisa Ehrenberg, 1831) (298).
Mise à jour : Raymond Huet

Légère et semitranslucide. Ovoïde rétrécie postérieurement, ouverture étroite en arrière, élargie en avant. Le dernier tour surplombant la spire. Sillons spiraux nets sur les tiers antérieur et postérieur, respectant la partie médiane. Moins élancée de silhouette que A. cylindrica.

Blanche.

Vivante dans le sable de 10 à 70 m. Assez commune.

Hauteur maximale 9,9 mm.

60

Bulla vernicosa Gould, 1859 (Coll. Martin)

Globuleuse mais plus cylintique que les autres et moins évasée vers l'avant, la lèvre externe domine moins la spire.

1 spmn dans l'herbier du lagon, la nuit.

Dimensions: 36,5 x 25,8 mm

 

 

9

Famille des HAMINOEIDAE Pilsbry, 1895

Aliculastrum Pilsbry, 1896


Aliculastrum cylindricum (Helbling, 1779). (820).

Très allongée, un peu rétrécie à l'arrière. Ouverture élargie et projetée en avant. Le tiers médian lisse, les tiers posterieur et antérieur interessés par des sillons spiraux, plus profonds sur la partie antérieure.

Vivante ou morte dans le sable de 10 à 100 m. Commune.

Hauteur maximale 20,6 mm.

45


Atys Montfort, 1810: Spire enfouie, ouverture aussi haute que la coquille

Atys ferruginosa A.Adams, 1850. Coll Drivas.

Très globuleuse. Sillons spiraux profonds sur les parties postérieure et antérieure, respectant une bande médiane étroite.

Blanche avec des lignes axiales brun foncé et des taches ou bandes plus pâles.

Un seul spmn trouvé vivant dans le sable de 12 m.

Hauteur 10,7 mm

48

Atys naucum (Linné, 1758). (291).

Ovoïde presque sphérique. Sillons spiraux profonds sur toute la surface, parfois absents à la partie médiane.

Blanche.

Vivante dans le sable de 10-20 m. Rare

Hauteur maximale 30,7 mm.

51

Atys vixumbilicata (Crosse, 1908) (3075)

Ovalaire régulièrement allongée. Ouverture étroite, peu élargie à l'avant. Lèvre externe dépassant fortement en haut la spire. Spire enfouie, sommet avec une nette dépression circulaire. Fortes stries spirales aux 2 extrémités antérieure et postérieure, et stries plus fines et plus serrées sur la partie médiane.

Blanche.

Morte dans le sable de 10-20 m Baramine.

Hauteur maximale 8 mm.

Séparée de Atys cylindrica (820) par les stries sur la partie médiane.

66

Atys sp (3098)

Pyriforme étroite. Des stries sur toute la hauteur de la spire. Sommet déprimé non perforé. Ouverture évasée en avant.
    Plus cylindrique que Atys okamotoi (1965), la lèvre externe domine le sommet ce qui la différencie de Haminoea ambigua.
   Morte dan le sable de 50 m.
   Hauteur 10 mm

75

Atys sp (3128)

Biconique ovalaire, lèvre externe surplombant nettement le sommet qui n'est pas perforé. Des stries circulaires sur les tiers antérieur et postérieur, absentes au milieu.
    Blanc uni.
    Morte dans le sable de 50 m. Epave de l'Hai-Siang. Barge de St. Paul à 20 m.
    Hauteur 10 mm.
    Séparée de Atys cylindrica (820) par l'angulation présente au milieu de la hauteur. Forme juvénile??

78

Atys sp 3827

Globuleuse, lèvre externe plus haute que la spire,, sillons spiraux nets sur toute la surface..

Diffère de A. okamotoï (1965) par sa forme plus globuleuse, et de A. succisa (298) par la présence des stries sur toute la surface.

Hauteur 120 mm.

Dans le sable dragué à St. Leu 20 m.

Atys sp Martin

Presque cylindrique, plus étroite en avant; la face externe de l'ouverture est évasée en haut et domine très nettement la spire. Parait lisse.
    Blanc.
    Draguée à main dans le sable de 20m, barge de la baie de Saint Paul.
    Dimensions: 6,7 x 3,6 mm

 

81

Famille des RHIZORIDAE Dell, 1952

Volvulella Newton, 1891: Sommet pointu

Volvulella cf. eburnea (Adams, 1850) (1954).
Proposition Raymond Huet

Coquille petite et fragile, ovalaire, extrémité postérieur pointue, sans puits ni dépression; extrémité antérieure élargie. Ouverture étroite et comprimée, trés élargie en avant. Lèvre externe droite à sa partie moyenne, inclinée vers le sommet, plus élevée que la spire, qu'elle rejoint au sommet. Lisse et brillante, quelques fines stries circulaires à la base sous grossissement.
    Blanc uni.
    Morte dans le sable dragué de 15-20 m. Assez abondante.
    Hauteur maximale 4 mm.

48

Volvulella fortis ( Thiele, 1925) (3585) 
Proposition Raymond Huet

Sommet très pointu. Très fines stries spirales sur toute la hauteur, plus serrées au milieu.

Blanche.

Morte dans le sable dragué de 40-50 m. Très rare.

Hauteur maximale 2,5 mm.

51

 

Famille des VOLVATELLIDAE Pilsbry, 1895

Volvatella angeliniana Ichikawa, 1993.Coll Jean-Pascal Quod
Identification Raymond Huet


   Sainte Rose
    

48

Volvatella cincta G. Nevill & H. Nevill, 1869.Coll Jean-Pascal Quod
Identification Raymond Huet


cincta



Page d'accueil    Liste des Opistobranches