Famille des FISSURELLIDAE Fleming, 1822.

Genres représentés à la Réunion

Cranopsis A. Adams, 1860
   Diodora Gray, 1821: fente située au sommet.
   Emarginula Lamarck, 1801 : fente étroite ouverte en périphérie.
   Fissurisepta Seguanza, 1863 : fente en avant du sommet. Septum interne.
   Hemitoma Swainson 1840:Pas de fente visible sur la face externe.
   Montfortula Iredale, 1915
   Macroschisma Sowerby, 1839: Fente allongée au sommet.
   Nesta H. Adams, 1870:coquille allongée, entièrement couverte par l'animal.
  Octomarginula McLean, 2011
   Rimula Defrance, 1827: Fente située à mi-hauteur de la coquille.
   Scutus Montford, 1810 : fente antérieure, arrondie et réduite. Coquille couverte par l'animal.

Cranopsis A. Adams, 1860

 

Cranopsis cumingii (A.Adams, 1853). (1895)

La fente est située immédiatement en avant du sommet de la coquille. Sculpture quadrillée et granuleuse.

Trouvé mort dans le sable noir vers 12 m. Peu commun.

Longueur fixe de 7 mm.

 

54

 

Diodora Gray, 1821: fente située au sommet.

 

 

Diodora crucifera Pilsbry, 1890. (715)

Sculpture quadrillée avec 40 côtes axiales surcroisées de cordes circulaires.

Vit sous les pierres aux profondeurs de 15 à 20 m. Peu commune.

Longueur moyenne 13 mm.

3

 

Diodora parviforata Sowerby, 1889. (1706)

Ovale, avec une sculpture quadrillée. Côtes plus nombreuses.

Trouvée seulement sur la plage. Peu commune.

Longueur moyenne 7 mm.

 

6

 

Diodora rueppellii (Sowerby, 1835). (674)

Coquille plus haute que D. crucifera. Les cordes circulaires sont plus fortes

Vit sous les pierres à des profondeurs de 10-15 m. Peu commune

Longueur moyenne 16 mm.

9

 

Diodora subcalyculata Schepman, 1908. (411)

Reconnaissable par la présence d'une épine plus ou moins forte aux points d'intersection des cordes et des côtes.

Trouvée morte dans le sable vaseux noir de 12 à 110 m de profondeur. Commune.

Taille moyenne 9 mm.

12

Fissurellidae (Diodora) sp 3458

Ovalaire, trou ovalaire au sommet de la coquille, paraissant relativement large. Sculpture peu visible comprenant des fines côtes axiales surcroisées par de fines cordes circulaires.
    Rose vif.
    Peut-être juvénile, mais diffère des jeunes Diodora de la collection.
    1 spmn sable de 100 m.
    Longueur 2 mm.

15

Emarginula Lamarck, 1801 : fente étroite ouverte en périphérie.

 

Emarginella sibogae Schepman, 1908. (1293)
Mise à jour : Raymond Huet

Relativement mince, très aplatie, rétrécie antérieurement. Fente large et longue. Sculpture réticulée par entrecroisement d'environ 50 côtes radiales et 25-30 cordes circulaires.
    Trouvée morte sur le sable noir vers 10-12 m de profondeur. Commune.

Longueur moyenne 7 mm.

30

 

Emarginula costulata Deshayes, 1863. ( 657)

Sculpture quadrillée et granuleuse; couleur vert olive.

Vit sous les pierres, de la surface à 5 m. Commune.

Taille moyenne 11 mm

18

 

Emarginula decorata Deshayes, 1863. (410).

  Emarginula spinosa Deshayes, 1863. diffère de E. decorata uniquement par la présence d'épines aux points d'intersection. L'examen d'un grand nombre de spécimens montre tous les intermédiaires possibles, et nous pensons qu'il s'agit de la même espèce.
    Sculpture quadrillée par l'entrecroisement de 4O côtes axiales qui font des crénulations sur le bord, et de cordes circulaires nombreuses. Les points d'intersection peuvent être tuberculés.
    Blanche avec parfois quelques taches brunes.
    Très commune sous les pierres à 10-15 m.
    Longueur moyenne 11 mm.
  

21

 

Emarginula apolonia Pacaud, 2015 (2086)
Mise à jour Raymond Huet

Coquille plutôt épaisse, 17 fortes côtes axiales et 12 cordes circulaires lui forment une forte sculpture quadrillée.

Vit sous les pierres à des profondeurs de 50-60 m.

Longueur moyenne 7 mm.

 

24

Emarginula sp 3251

Réguièrement ovale, haute, sommet surplombant le bord postérieur. Fente étroite et longue. 27 côtes axiales arrondies, plus quelques côtes secondaires. Ces côtes portent des nodules saillants régulièrement espacés, au nombre de 11 sur les côtyes principales, et sont surcroisées par de très fines cordes circulaires très nombreuses et serrées.

Couleur gris-beige à l'état vivant, blanchissant après la mort.

Vivant sous les pierres 10- 20 m .

Les cordes circulaires sont plus fines et nombreuses que pour Emarginula spinosa Deshayes, 1863.

Longueur jusqu'à 10 mm, le spmn photographié 7 mm

Octomarginula McLean, 2011

 

Octomarginula scutellata (Deshayes, 1863). (661).
Mise à jour : Raymond Huet

De forme irrégulière, avec une fente antérieure très courte. 7 à 10 fortes côtes axiales irrégulières.

Vit sur les pierres à faible profondeur, 3-4 m. La coquille est toujours recouverte d'algues. Commune.

Longueur moyenne 17 mm.

27

 

Fissurisepta Seguanza, 1863 : fente en avant du sommet. Septum interne.

Fissurisepta nana (H. Adams, 1872) . (2358)
Syn F. joschristiaensi (Drivas & Jay, 1985). F. christiaensi Kilburn, 1983.

Base ovale. Sommet fortement recourbé antérieurement. 18 côtes radiales larges festonnent la base. 9 à 10 cordes circulaires. Présence d'un septum interne horizontal, au dessus duquel se trouve la fente.
    Gris.
    Trouvé mort dans le sable dragué de 10 à 80 m. Peu commun.
    Longueur 15 mm Hauteur 13 mm .

33

Hemitoma Swainson 1840:Pas de fente visible sur la face externe.

 

Hemitoma cumingi Sowerby, 1863. (1892)

Mince, aplatie, heptagonale. Fente antérieure assez large.

Couleur variable rose, jaune, vert pâle, ou blanche.

Assez commune, sous les pierres aux profondeurs
de 10-12 m.

Longueur de 7 à 10 mm.

39

 

Hemitoma pahni (Quoy & Gaimard, 1835). (1352)

La fente est verticale à l'extrémité d'une très forte côte antérieure.

Toujours trouvé mort dans le sable corallien entre 50 et 70 m. Peu commun.

Longueur de 7 à 11 mm.

42

 

Montfortula Iredale, 1915

 

Montfortula (Montfortia) brevirimata (Deshayes, 1863). (1084)
Mise à jour : Raymond Huet

Très fortes côtes axiales (22 à 25) surcroisées de fines cordes circulaires espacées.

Trouvé mort dans le sable noir de 10 à 20 m. Peu commun.

Longueur peu variable de 7 mm.

36

Macroschisma Sowerby, 1839: Fente allongée au sommet.

 

 

Macroschisma africanum Tomlin, 1926. (870)

Les 2 extrémités de la coquille sont convexes. Le bord postérieur de la large fente est concave. Fine sculpture quadrillée.

Trouvé mort dans le sable noir vers 12 m. Rare.

Longueur moyenne 12 mm.

 

45

 

Macroschisma elegans Preston, 1908. (2087)

Diffère de M. africanus par le bord postérieur de la coquille qui est concave, et la fente qui est plus large postérieurement. Sculpture quadrillée identique.

L'animal est de couleur beige et déborde beaucoup la coquille qui ne couvre que le 1/4 environ de sa longueur.

Vit dans les trous de la barrière, dans les lagons. Peu commun.

Longueur moyenne de la coquille 12 mm.

48

Nesta H. Adams, 1870: coquille allongée, entièrement couverte par l'animal.

 

Nesta nesta Pilsbry, 1890. (2395)

Coquille fine allongée avec un sommet qui surplombe le bord postérieur. Fine striation axiale et circulaire.

Trouvé occasionnellement mort dans le sable de 20 à 50 m. Rare.

Longueur très fixe de 4 mm.

51

Rimula Defrance, 1827: Fente située à mi-hauteur de la coquille.

 

Rimula mariei (Crosse, 1866). (Nr.18) (1705)

La fente est située à mi-hauteur de la côte antérieure. Sculpture quadrillée.

Trouvé mort sur la plage. Vivant sous un corail au lagon du Trou d'eau. Très rare.

Longueur 7 mm.

Les spmns vivants sont colorés en rouge-orange vif 

57

Scutus Montford, 1810 : fente antérieure, arrondie et réduite. Coquille couverte par l'animal.

Scutus sinensis (Blainville, 1825) (656)

La coquille n'est pas séparable de la suivante S. unguis. Mais l'animal est beige avec des taches noires espacées.

Commun dans les lagons, souvent en colonies.

Longueur variable de 14,5 à 27 mm.

 

60

Scutus unguis (Linné, 1758). (Coll. Drivas).

Coquille semblable à la précédente, Scutus sinensis, mais l'animal est noir.
   Un spécimen seulement trouvé vivant sous une pierre à 15 m. au Cap La Houssaye.
    L'animal pourrait nager comme un Hexabranchus.
    Longueur 39,6 mm.

63

 

Page d'accueil    Liste des prosobranches