Famille des EULIMIDAE H. & A. Adams, 1853.( Fiche 1 )

Beaucoup d'espèces ne diffèrent que par des détails, et sont pratiquement inidentifiables au simple examen. Nous n'avons retenu que les espèces particulières par leur sculpure, leur forme, ou leur dessin coloré, et les specimens récoltés vivants sur des hôtes particuliers, sans qu'il soit certain que l'espèce soit toujours spécifique de l'hôte.

Fiche 1

Formes sculptées
Amamibalcis
Palisadia
Pyramidelloides
Teretiana
Thyca
   
Formes colorées
Hemiliostraka
Melanella
Mucronalia
Niso
Eulimidae

Fiche 2

Formes particuliére
Echineulina
Melanella
Parvioris
Scalenostoma
Stylifer
Eulimidae sp
    Espéces récoltées vivantes sur un hôte
Eulimidae sp

 

Formes sculptées

Amamibalcis sp. (1917)3

Spire haute et étroite à bords droits, de 11 tours. Des sillons spiraux profonds divisent la surface des tours en 14 cordes aplaties.

Blanc.

Trouvée morte dans le sable dragué de 10-20 m. Peu commune.

Hauteur moyenne 7 mm.

Palisadia subulata Laseron, 1956

Turriculé, spire haute et pointue avec 11 tours de téloconque et protoconque de 2 tours lisses. Une carène spirale à la partie moyenne des tours, très saillante sur les premiers tours, soulignant un angle convexe sur les tours suivants, mais disparue sur le dernier tour. Des varices saillantes, un peu moins de 2 par tour. Nombreuses fines côtes axiales très sérrées sur toute la hauteur. Ouverture ronde avec péristome élargi formant une expansion rectangulaire. Ombilic ouvert.

Blanc à jaune crème.

Dans le sable dragué de 50 m.

Hauteur 7 mm, largeur à la base 2,5 mm.

6

Pyramidelloides angusta (Hedley, 1898) (1637)
9

Très élancée. Téloconque de 6 tours légèrement décalés à la suture, qui est marquée par une fine corde spirale. 29 à 22 côtes axiales par tour, arrondies, espacées de 2 fois leur largeur environ.

Brun pâle.

Vivante sous les pierres dans les lagons. Assez commune.

Hauteur moyenne 3 mm.

Pyramidelloides mirandus (A. Adams, 1861), (2365)

12

Spire haute et fine de 8 tours. 2 fortes cordes spirales par tour, portant des perles allongées axialement,15 à 16 par tour, celles de la corde supérieure un peu plus grosses. Les perles d'une corde sont en face de l'intervelle de celles de l'autre corde. Une fine corde spirale à la suture.

Blanc.

Trouvée morte dans le sable de 40-50 m. Rare.

Hauteur moyenne 1 mm.

Pyramidelloides insolita (Deshayes, 1863) (1924)15

 

Spire de 6 tours légèrement incurvée. 2 cordes spirales par tour, la supérieure perlée, l'inférieure lisse. Au dessus d'elle, une zone remplie de petites côtes axiales.

Blanche.

Trouvée morte dans le sable dragué des lagons ou en mer de 10-20 m. Rare.

Hauteur moyenne 4 mm.

Pyramidelloides miranda (A.Adams, 186) (2111)

Protoconque de 4 tours lisses, souvent incurvée.Téloconque de 5 tours, portant 2 cordes spirales; la supérieure avec de grosses perles, l'inférieure plus fine et lisse. 3 cordes lisses sous la corde perlée sur le corps.

Trouvée morte dans le sable dragué de 10-20 m. Rare.

Hauteur moyenne 3 mm.

 

18

Pyramidelloides turris Laseron, 1951. (1799)

Protoconque de 4 tours. Téloconque de 6 tours. Chaque tour porte 3 crètes spirales: l'inférieure fine et lisse, la moyenne plus forte, la supérieure étant la plus forte, et portant des perles arrondies, et finement côtelées.

Trouvée morte dans le sable dragué de 10-20 m. Rare.

Hauteur moyenne 4 mm.

21

Pyramidelloides sp. (1923)

24

Téloconque de 6 tours, plus étroite que la précédente, incurvée vers l'ouverture. Chaque tour porte 3 cordes spirales, les 2 inférieures lisses, la supérieure portant des perles plus fines que l'espèce précédente, 15 à 16 par tour. Pas de microsculpture axiale

Couleur brun très pâle.

Trouvée morte dans le sable dragué de 10-20 m. Rare.

Hauteur moyenne 4 mm.

Pyramidelloides sp. (1936)27

Conique à base large. Chaque tour avec 2 cordes spirales, la plus haute large et forte portant des tubercules allongés axialement terminés en haut par une courte épine dirigée vers le haut, 7 au demi-tour ; la corde inférieure plus étroite et aiguë. Microsculpture de très fines cordes axiales serrées dans les intervalles de part et d'autre de la corde inférieure. Les 2 cordes apparaissent à la lèvre externe de l'ouverture.

Blanche

Hauteur 2,5 à 3, 5 mm.

Morte dans le sable dragué de 10-20 m.

Pyramidelloides sp. (1937)

Conique courte, plus grèle que la précédente. 2 cordes spirales par tour, la supérieure perlée, l'inférieure lisse. Très voisine de la sp 1936, avec la même microsculpture, mais à 4 cordes lisses sous la corde perlée sur le corps, épaississant la lèvre externe.

Blanche.

Trouvée morte dans le sable dragué de 10-20 m. Rare.

Hauteur moyenne 2 mm.

 

30

Teretianax minuta (Turton,1832) (1909)

33

Spire turriculée de 9 tours. Chaque tour porte en bas une très forte corde spirale, et au dessus d'elle, 6 fines cordes spirales serrées. Ouverture quadrangulaire.

Blanche.

Trouvée morte dans le sable dragué de 10-20 m. Peu commune.

Hauteur moyenne 4 mm.

Thyca sp (coll. Drivas) 

En forme de chapeau pointu à sommet recourbé. Ouverture large circulaire. Sculptée de cordes spirales et de côtes axiales aplaties avec un renflement à chaque croisement.

Un spécimen parasite d'une étoile de mer de grande taille verte à bras cylindriques

 

36

Thyca ectoconcha (Sarasin, 1887) (1709)

En forme de chapeau pointu à sommet enroulé. Cordes spirales perlées, alternativement forte et faible. Parasite l'étoile de mer verte Linckia multifora (L amarck,1816), dans les lagons.

Hauteur moyenne 7 mm.

39

 

Formes colorées

 

Hemiliostraca metcalfei (A.Adams, 1853) (385)

Spire allongée et pointue de 7 tours. Ouverture etroite. Protoconque arrondie.

Blanche avec des lignes brunes discontinues et onduleuses.

Trouvée morte sur la plage et dans le sable dragué.

Hauteur moyenne 8 mm.

42

Melanella dufresnei (Bowdich, 1832)

Spire haute nettement incurvée vers l'ouverture. 12 à 14 tours à bords très légèrement convexes. Ouverture ovale. Surface lisse et très brillante. Opercule mince et cornée.
    Couleur vert pomme pâle quand l'animal est vivant, pâlit ensuite blanchit plus ou moins vite.
    Vivant dans les coraux, lagon de Grand-Fond.
    Hauteur 27 mm.

45

Mucronalia bicincta Adams, 1860 N° 3296
Proposition Raymond Huet

Petite, ovoïde, translucide. Protoconque cylindrique de 2,5 tours. Téloconque de 3 tours légèrement convexes. 2 lignes spirales brunes sur le corps, une sur les tours.

Morte dans le sable de 50 m St. Gilles les Bains

Hauteur 1,9 mm

21

Mucronalia bicincta Adams, 1860 (2243)
Proposition Raymond Huet

4 tours + protoconque saillante en aiguille. Lisse.
    Blanc transparent avec 2 lignes spirales brun foncé.
    Trouvée morte dans le sable dragué de 10-20 m.
    Hauteur moyenne 2,5 mm.

 

48

Niso venosa Sowerby, 1895 (1718)

Pyramidale à base large et spire haute régulièrement conique et pointue, faite de 10 tours + protoconque Ouverture ovale et lisse. Ombilic ouvert.
    Blanc crème avec une ligne spirale brune le long de la suture, au dessus et au dessous, et à la base du corps.
    Rejetée sur la plage.
    Hauteur 10 mm, largeur 4 mm.

Eulimidae sp 1285

Spire haute et élancée, légèrement incurvée vers l'ouverture, haute de 7 tours à bords droits. Protoconque arrondie. Ouverture très allongée et saillante vers le bas. Angle au sommet 15°.
    Lisse, blanc avec une ligne spirale brune à la partie inférieure des tours.
    Dans le sable de 20 m.
    Hauteur 5 mm.

54

Eulimldae sp 1538

Spire élancée très droite, de 9 tours à bords plats.
    Blanc translucide avec 2 lignes spirales brunes sur les tours. Angle au sommet 15°.
    Dans le sable de 60 m.
    Hauteur 4,5 mm.

57

Curveulima cf. capensis (Thiele, 1915) 1827
Proposition Raymond Huet

Conique à base large et sommet brisé, de 7 tours très légèrement convexes.

Dans le sable de 30 m.

Hauteur 4,5 mm.

 

60

Sticteulima lentiginosa (Adams, 1861) (991)
Proposition Raymond Huet

Conique à base arrondie, 8 tours à bords droits.
    Blanc avec des points et des fines lignes courtes bruns disséminés.
    Dans le sable de 15 m.
    Hauteur 3 mm.

63

Eulimidae sp 2016

Conique angle au sommet 30°. Spire légèrement incurvée vers l'ouverture. 7 tours légèrement convexes, protoconque arrondie. Lisse.
    Corps brun, protoconque blanche
    Lagon de Trois-Bassins, sur une ophiure (petite, gris foncé à dessous plus pâle, et rayée).
    Hauteur 2 mm.

66

Eulimidae sp 212669

Elancée, régulièrement conique à bords droits. Lisse.

Crème avec 2 lignes spirales brunes, qui n'ont pas la même position que chez Eulimidae sp 1538

Vivant sous les pierres à 15 -20 m.

Hauteur 4,5 mm.

Eulimidae sp 2195

Conique à base assez large, angle au sommet 25°. 7 tours y compris la protoconque indistincte. Lisse, tours très légèrement convexes.
    Blanc jaune translucide, une ligne spirale brune au milieu des tours.
    Ramenée avec des ophiures, lagon de St. Leu, mais morte.
    Hauteur 1 mm.

72

Eulimidae sp 2242

Conique à bords droits, 6 tours de téloconque, 3 tours de protoconque. Lisse.
    Blanc translucide, une ligne brune mal limitée et irrégulière sous la suture, formant une tache au dos du corps, et une autre ligne brune plus mince à la base du corps.
    Dans le sable de 15 m.
    Hauteur 2 mm.

75

Eulimidae sp 2359

Conique large, angle au sommet 35 °. 8 tours assez courts et légèrement convexes, un sillon spiral au milieu des tours.

Gris vert avec une bande spirale blanche au milieu du corps.

Cap la Housaye 15 m, sur une petite holothurie brune et molle sous une pierre.

Hauteur 4 mm.

78

Eulimidae sp 3250

Spire conique très fortement incurvée vers le côté de l'ouverture. 8 tours lisses très légèrement convexes.
    Blanc avec des larges taches brunes disséminées.
    Sable de 50 m, Souris chaude.
    Hauteur 7 mm, largeur 2 l mm.

81

Eulimidae sp (3699) origine GH 1

Coquille conique allongée très pointue. 18 tours aplatis. Lisse. Blanc brillant avec quelques petites taches brunes. Ombilic très largement ouvvert et caréné, ce qui la différencie de Niso venpsa.

1 spmn dragué à 125 m Souris Chaude.

Dans le Chenu, est un Eulimidae du genre Niso Ricco 1826, ou Bonellia Deshayes 1838.

Hauteur 15 mm

Page d'accueil    Liste des prosobranches